lundi 29 mars 2010

Ségolène Royal : "Je peux être candidate à l'élection présidentielle"

Ségolène Royal, le 23 mars 2010, répondant à la journaliste Laurence Ferrari lors du journal de 20 heures sur Tf1, en l'espace de 18 secondes :

S. Royal : Vous savez, Laurence Ferrari, je peux être candidate à l'élection présidentielle. D'autres personnalités meilleures que moi s'y sont reprises à plusieurs fois pour être élu. Mais je peux...

L.Ferrari : François Mitterrand ?

S.Royal :
Oui... Mais je peux aussi ne pas être candidate ; et à l'heure où je vous parle, je ne suis pas candidate à l'élection présidentielle.

Le verbe "pouvoir" est ici un auxiliaire de mode qui exprime l'éventualité et non d'autres modes tels que : "avoir la capacité de" ou "avoir le droit de". Les contraires exprimés, à savoir être et ne pas être candidate, sont les deux possibilités de cette éventualité et ne forment pas une contradiction. Cette modalité renvoie l'accomplissement du procès dans le futur. On pourrait ainsi lui donner pour synonyme : il est possible que je sois candidate.

Cette valeur modale du verbe "pouvoir" se rencontre plus souvent avec une tournure impersonnelle. Exemples :
1. Il se peut qu'elle vienne (présuppose qu'elle peut également ne pas venir)
2. Il peut pleuvoir demain, mais il peut aussi ne pas pleuvoir.



L'extrait se situe à 02m30s - lien direct vers la vidéo sur wat.tv

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
Copyright 2009 Les paroles prisées. Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates. WP by Masterplan