vendredi 10 septembre 2010

"Bouclier fiscal pour les uns, matraque sociale pour les autres"

Parmi les nombreux slogans aperçus lors de la manifestation du mardi 07 septembre, je retiens le suivant :

"BOUCLIER FISCAL
POUR LES UNS,
MATRAQUE SOCIALE
POUR LES AUTRES"

Vu dans le diaporama du site Liberation.fr (dernière photo)

La formule joue la carte du parallélisme de construction, i.e la répétition d'une même structure syntaxique : bouclier / matraque ; fiscal / social ; pour les uns / pour les autres. Le couple formé par "bouclier" et "matraque" forme une antithèse* : le bouclier protège quand la matraque frappe. La critique ainsi portée n'est pas explicite, il faudra rétablir les références implicites : 

1. Le "bouclier fiscal" est le nom communément attribué à la réforme fiscale de 2007 plafonnant le taux d'imposition sur les revenus à 50%, "les uns" en sont les bénéficiares. 

2. Répondant au syntagme "bouclier fiscal" et lui apportant à la rime, l'expression "matraque sociale" désigne péjorativement le projet de réforme du régime des retraites, et qui, par opposition aux "uns" affecteraient les "autres", marquant ainsi une opposition entre deux groupes de population. Le mot "matraque", outre la référence à l'attribut emblématique du CRS, renvoie à une image de violence, celle d'une agression. 


Le sens* du slogan exprime ainsi une opposition de traitement entre des "uns" protégés (par un "bouclier") et des "autres" agressés (par une "matraque"). Les slogans misent souvent sur la brièveté et les implicites, ce qui leur permet d'exercer le pouvoir de suggestion, voire de subversion, des idées qu'ils exploitent, faisant d'eux une forme de discours très riche bien qu'apparemment anodine.  



* L’antithèse, en tant que figure de style, consiste à rapprocher dans une phrase ou un paragraphe deux mots qui ont des sens opposés pour mettre en lumière un contraste ou une contradiction.

** Par coïncidence, le sens renvoie à un proverbe bien connu et lui même construit sur un parallélisme : "deux poids, deux mesures". 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
Copyright 2009 Les paroles prisées. Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates. WP by Masterplan