mardi 14 décembre 2010

Michel Mercier : "ils doivent être encore plus irréprochables qu'ailleurs"

Suite aux réactions à la condamnation à de la prison ferme de sept policiers par le tribunal de Bobigny, Michel Mercier, ministre de la Justice, s'exprimait dans Le Parisien sur le travail des juges en Seine-Saint-Denis. À cette occasion, il utilise un tour de phrase des plus étonnants mais efficace en rappelant que les juges "doivent être encore plus irréprochables qu'ailleurs". Étonnante formulation car absurde, l'adjectif irréprochable à un sens absolu et ne peut théoriquement accepter de degré de comparaison de supériorité. En effet, le Tlfi nous livre la définition suivante de l'adjectif irréprochable : "Auquel on ne peut faire aucun reproche, aucune critique, auquel on ne peut adresser aucun blâme". On ne peut donc pas être plus irréprochable qu'irréprochable. Voilà pour la théorie ; en pratique le fait de mettre un comparatif de supériorité, doublé de l'adverbe intensif "encore", n'a d'autre objet que de renforcer le caractère absolu de l'adjectif, quitte à risquer l'absurde. L'erreur logique est ainsi gommée par la pertinence de l'intention. Étonnant non ?

L'article de Wikipedia relatif au degré de comparaison nous livre un exemple remarquable à travers une citation de Georges Orwell tirée de La ferme des animaux : "Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres".


Ci-dessous l'extrait de l'entretien mené par Thimothée Boutry :
Thimothée Boutry : Les syndicats de magistrats se sont déclarés « consternés » par toutes les déclarations…

Michel Mercier : Je serai toujours là pour défendre les magistrats qui ont toute ma considération. Je ne laisserai jamais dire que les magistrats sont laxistes. C’est totalement faux. Ils effectuent leur travail avec sérieux et responsabilité. Je les recevrai dans les prochains jours.

Th. Boutry : A Bobigny comme ailleurs?

M. Mercier : Oui, même s’il est sûrement plus difficile d’y travailler qu’ailleurs. La Seine-Saint-Denis est un département où les policiers comme les juges travaillent dans des conditions très spécifiques. C’est pourquoi ils doivent être encore plus irréprochables qu’ailleurs.

Sce : Michel Mercier : « Hortefeux n’est pas ministre de la Justice », publié le 12/12/2010 sur Leparisien.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

 
Copyright 2009 Les paroles prisées. Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates. WP by Masterplan